The European Alliance on Agricultural knowledge for Development

Lancement du projet Semences Soja

ProSeSS Lancement du projet Semences Soja agrinatura
 

3 février 2016

INFOSEC à Cotonou. Le Projet Semences Soja (ProSeSS) a été officiellement lancé. La mise en œuvre dudit projet vise l’amélioration de la qualité et le rendement des produits dérivés du soja. Les travaux de l’atelier ont été ouverts par Emmanuel Zinsou représentant le Ministre en charge de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

A travers ce projet, la filière soja connaitra dans les prochains jours un nouvel essor au Bénin. Soumis par le Consortium Soja du Bénin au nom de l’association SOJAGNON, la mise en œuvre du projet s’étend sur une durée de trois ans.


  • Il vise entre autres à promouvoir la production et l’utilisation des semences de soja de qualité à travers l’élaboration de plan stratégique pour le sous-secteur semences soja et de mettre à la disposition des entreprises semencières de la filière, une gamme de variétés de soja adaptées aux différents produits dérivés.
  • En effet, ce projet vient en complément à l’initiative déjà en cours telle que le Projet Soja Afitin Milk (ProSAM, financé par la Plateforme Afrique Europe pour le Partenariat de Recherche Agricole pour le Développement (PAEPARD) de FARA sous UE pour supporter des chaines de valeur de soja au Bénin.

Le Consortium Soja du Bénin est composé du Réseau de Développement d’Agriculture Durable (REDAD), la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi (FSA/UAC), l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA-Bénin) et de l’Université de Wageningen (WU) des Pays-Bas. Dans son mot de bienvenue, le Coordonnateur du Projet Semences Soja (ProSeSS), Patrice SEWADE a rappelé que le projet a été retenu en raison de sa qualité, mais surtout à cause de l’impact significatif qu’il aura sur les acteurs de la filière soja. Cependant, la bonne gouvernance s’impose pour atteindre les objectifs fixés à cet effet.

« Nous devons y arriver, oui nous le pouvons », a rassuré M. SEWADE avant de remercier l’Ambassadeur du Royaume des Pays Bas au Bénin, pour avoir décidé de soutenir cette initiative. 

A son tour le Doyen de la FSA, le Professeur Joseph HOUNHOUIGAN, reprécisant les missions du projet, a souligné que le Soja accroit la fertilité du sol. Prenant la parole, le Chef de Coopération, Adjoint à l’Ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, SPEELMAN a félicité tous les acteurs, experts et institutions partenaires du projet pour leur démarche participative d’élaboration et de soumission de projet compétitif au financement des institutions du ministère des affaires étrangères des Pays-Bas (NWO/WOTRO).
Par la suite, il a réitéré la disponibilité de l’Ambassade à apporter son soutien à la promotion et au développement des initiatives privées dans le secteur agricole. Le représentant du Ministre en charge de l’agriculture Emmanuel F. ZINSOU a, quant à lui, rassuré du soutien du gouvernement béninois à ce projet de recherche de développement. Ceci contribue, selon ses dires, à l’amélioration des revenus des petits producteurs surtout les semenciers et les femmes.
References:

Source: PAEPARD FEED

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *